Fiche technique de La Polynesie Française
retour à la fiche pays La Polynésie FrançaiseLa_Polynesie_Francaise.htmlshapeimage_3_link_0
 
 

Les visas:


Il n’y a pas besoin de visa pour les ressortissants européens.


Le carnet de passage en douane:


Nous ne sommes pas allé en Polynésie avec le camping- car, pas très commode ;-)


Le Passage à la douane:


Aucun souci particulier vu que c’est un territoire français. Nous rentrons donc chez nous ;-)


Enregistement:


Aucun besoin d’enregistrement particulier



Contrôle de Police:


La Police est plutôt rare sur les routes. Il y a comme en France La Gendarmerie, La Police Nationale (à Papeete) et la Police Municipale.


La sortie du Pays:


Comme pour y rentrer, c’est aussi simple!

 
Capital: Papeete
Nombre d’habitant: xx millions
Monnaie: Franc Polynésien
Valeur: 1 € = 119 CPX
Visa: non
Décalage horaire: -11 Heures.

Les plus belles visites:

Mooréa
Raiatéa
Bora Bora



Liens utiles

L’Administratif

Attention: les informations de ce site datent de decembre 2012 et sont données à titre purement indicatif et pour informations. Renseignez-vous bien auprès des autorités compétentes les règles et lois peuvent rapidement évoluer. si vous souhaitez apporter une correction ou un complément d’informations, n’hésitez pas à nous contacter sur contact@akilifamily.com

Décalage Horaire:


Lors de notre visite, il y avait -11H de décalage horaire avec la France.


Do you speak english?


Ne vous faiguer pas, ici, tout le monde parle français, même si le Tahitien est la langue officielle.


Sur la route:


Ici, on roule à droite.

L’état des chaussées sont de bonne à Mauvaise. Il y a peu de circulation (sauf peut-être à Papeete)


Se déplacer:


Alors là... il y a de quoi dire...

Pour Tahiti: il y a des bus, mais ne chercher pas d'information, il n’y en à pas! d’ailleurs, ne cherchez pas les horaires non plus, car même s’il y en avait (ce qui arrive parfois) elle ne sont pas respecté! C’est une horreur! Vous pouvez attendre un bus des heures pour deviner aubout d’un certain temps, qu’il ne passera plus, voir même qu’il est déjà passé! bref, il faut le vivre pour le croire...

Pour les autres îles: c’est un peu la même salade, sauf que normalement (j’ai bien dit normalement) il y a un bus qui passe avant et après chaque arrivée-départ de bateau.

Bref le meilleurs moyen de déplacement serait de louer une voiture (environ 30€/jour) ou de faire du stop (ce que nous faisions souvent).


Les liaisons inter-île: une valeur sûr: L’Avion! mais c’est assez cher... Comptez 350€ par personne le pass pour vous rendre dans 3 ou 4 îles de l’archipel de la société. Bien evidement, pour les autres: plus c’est loin, plus c’est cher! une seul compagnie aérienne détient le marché (d’où les prix): c’est Air-Tahiti.

Ensuite, il y a le bateau. Les transports maritimes se font surtout pour l’archipel de la société. Les prix sont nettement inferieur, mais la durée des voyage est plus bongue, parfois annulé à cause du mauvais temps, voir même pour des raisons technique... Nous avions ficelé notre programme par bateau, mais sur l’allée avec l’Aremiti, nous aprenons à bord qu’il n’y aura pas de retour comme prévu, puis à bord du Maupiti express, nous apprenons également à bord qu’il n’y en aura pas non-plus au date prévu pour le retour... Nous seront donc retourné en avion...

La ligne maritime la plus sûr est celle de Mooréa (plusieurs allée-retour par jour). Pour les autres, l’Arémiti 4 relie les île de l’archipel de la société, mais ne fait l’allé qu’une fois par semaine (le vendredi) et le retour qu’une seul fois aussi (le Dimanche). Il y a d’autre bateau (comme le Tapauro ou el Ivanuaki) qui sont des bateaux de marchandise, avec 12 places passages à bord. Ces places sont difficilement accessible car les locaux sont prioritaire...

Donc il faut penser à bien préparer son tracer et prévoir des solutions de secours...


Dans les villes:


La seul vrai ville serait Papeete.  Il est souvent donné quelques conseils de sécurité, mais ce n’est pas Paris non-plus. On y trouve de tout, comme en France (presque) mais pas au même prix qu’en France...


Les monuments religieux et sites:


Aucun souci particulier. Nous avons visité quelques églises, rien de différents des notre concernant la tenue.

Ici, les parcs nationaux serait plutôt des parcs marins, où il serait conseillé (voir obligatoire) d’y accéder accompagné d’un guide.


Avec les enfants:


Wahoo, quel chaleur avec eux! Nous retrouvons ce que nous aimions en Asie et que nous avions perdu en Océanie. Les Polynésiens aiment les enfants!!! et c’est un plaisir. C’est reparti pour les fruits gratuits, les gâteaux. Je me suis même rendu compte que lorsque je faisais du stop tout seul pour aller ou revenir d’en ville, je mettais beaucoup plus de temps sans eux...


La Santé:


Aucun problème particulier , même avec la faune. Le plus gros danger serait le poisson pierre, qui possède une arrête dorsal venimeuse. Comme son nom l’indique, il est difficile à voir car il se confond avec la rocaille marine. Il est donc préferable d’aller à la plage ou dans l’eau avec des chaussures en plastique ou des palmes.

Les us et coutumes

Se restaurer, se loger


C’est aussi cher qu’en France, si ce n’est même plus... Nous n’avons manger qu’une seul fois au restaurant (pour Noël), le reste du temps, nous cuisinions.


Concernant l’hébergement, c’est très cher. Le prix d’une chambre (très simple mais propre) ne commence qu’à 80€. les bon plan sont rare... Nous avions donc prévu le coup en achetant une toile de tente, car il y a des campings sur les îles. Nous avons aussi tester pour la première fois le CouchSurfing, c’est à dire dormir chez les gens, qui propose une chambre, un canapé, juste pour le plaisir de passer du temps avec vous! (plus de détail dans notre récit du pays)




L’indice de Paix globale


Le Global Peace Index tente de donner une référence , de mesurer et de comparer l’état de paix de tous les pays de la planète. 24 critères ont été retenu pour pour mesurer cet indexe: l'existence de conflits armés, le niveau de violence des crimes, le taux de population carcérales, les budgets de la police et des armées, la corruption...

le classement prend en compte 149 pays. en 1ère position, le pays le plus stable en thermes de sécurité (La Nouvelle-Zelande) et en 149ème position, le plus instable (l’Irak). Pour information, la France se trouve en 32ème position.


La Polynesie à donc la même place que la France, soit à la 32ème place. mais il n’y à pas trop a craindre ici.



Le carburant


les véhicules, y compris les vans sont majoritairement des essences .


  1. -je ne poscede pas les prix des carburants


Les indices de référence

  1. -le tutoiement est systématique ici

  2. -à l’arrivée, si vous êtes attendu par quelqu’un, on vous remettra un collier de fleur. A votre départ, ce sera un collier de coquillage

  3. -les gendarme on le surnom de «Mouteils»

  4. -Beaucoup de femme portent une fleur sur l’oreil, voir même une couronne entière sur la tête.

  5. -Les polynésiens ont un président, une monaie et une capitale (Papeete), même si c’est un territoire français.

  6. -«Nana» signifie au revoir

  7. -En Polynésie, l’électricité est la plus cher du monde!

  8. -Il n’y a que très peu de plage à Tahiti.

Méli-Mélo d’anecdote (cette liste n’est pas une vérité absolue, mais un constat)